[archives] Journal de recherche, 2012

Il y a deux ans, je suis allé user mes pantalons sur les chaises de l’université. 10 ans que je n’y avais pas mis les pieds. Et pour me compliquer la vie (et pour un certain nombre d’autres raisons qui nécessiteraient des marges plus grandes* ou qui resteront du domaine de l’intime), j’ai choisi de le faire à Paris VIII, sur le campus de Saint-Denis.
Il faut dire que ce master de Sciences de l’éducation partait sur une thématique plus qu’intéressante: l’éducation tout au long de la vie (ETLV), même si je préfère celui d’apprentissage tout au long de la vie, pour reprendre le terme british. Et parce que le sigle ETLV est connoté un peu trop libéral à mon gout, depuis les travaux de la commission européenne sur le sujet, aussi.

Parmi les manière d’évaluer notre boulot, il y en avait un d’assez original: le journal de recherche. En résumant très vite, il s’agissait de rédiger de manière raisonnablement assidue un journal non pas intime, mais « extime », c’est à dire partageable avec d’autres, sur l’état de notre réflexion, sur les difficultés de notre posture de (nouveau) chercheur, sur nos lectures, etc… Si certaine et certains sont intéressés (et ça l’est, intéressant, vraiment), un stage syndical (fameux) a été organisé à Créteil l’année dernière autour, entre autres, de ce thème et avec la participation de Rémi Hess, qui travaille le sujet depuis longtemps, et des traces sont visibles dans le numéro 38 de la revue N’autre école ou sur le site question de classe.
Je l’ai pas tenu toute l’année (la précarité et la dépression est des saloperies dont on ne se débarasse pas si facilement), mais le premier semestre fut intéressant.

Du coup, le voilà, en pdf (71 pages, 412 ko): octobre-janvier2012_redux

 

* Un truc sucré envoyé à qui comprend le premier ou la première la très immodeste référence… :)

Crédit photo: Baptiste Coulmont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*