Chercher (avec) Shaarli

Shaarli ?

Pas grand chose à voir avec le fameux bonhomme au pull à rayures rouges des bouquins (quoique?). C’est plutôt un petit outil informatique qui permet de mettre de côté à peu près tout ce qu’on veut quand se ballade sur le net (comme des marques-pages, mais en beaucoup plus puissant). C’est développé par le très excellent sebsauvage, donc un gage de génialitude. Pour une description plus carrée, ça ne manque pas sur le net, mais regarder ici est un bon point de départ.
A noter, d’ailleurs, que la seule vraie difficulté pour s’en servir est d’avoir un espace à soi sur le net. Le plus simple, à mon avis est d’ouvrir gratuitement un espace quelque part (chez free, par exemple, ou en cherchant son bonheur dans cette liste). L’installation est ensuite relativement facile (voir , même si c’est un peu technique ou n’hésitez pas à me demander un coup de main).


D’autres ressources sont dispos ailleurs: l’explication du projet, la page de discussion, la page de référence (en british), une page de discussion sur les différentes utilisations de Shaarli (et il y a énormément de possibilités, j’avoue que je pensais pas ça aussi puissant).

Si un jour, tout en gardant l’esprit simple et efficace, il y a une possibilité d’avoir l’aspect social en prime, je crois que ça me permettra de remplacer twitter…

Comment je m’en sers ?

Jusqu’à ce matin, j’avais deux Shaarli: un pour le tout venant (ici: http://bleu-pale.fr/links/), l’autre pour tout ce qui concernait les recherches en cours pour mon master. C’était pas forcément pratique, notamment parce qu’il y avait de conflits de mots de passe entre les deux. J’ai résolu le truc en fusionnant les deux, avec un mot-clé « jdr », pour « journal de recherche » à propos de tout ce qui ira dans mon mémoire. Du coup, en suivant le flux rss qui convient, on y accède directement. C’est .
Histoire de faciliter la chose, j’ai aussi lié ça à mon compte twitter, même si je m’en sers tout de même assez peu.

Edition du 29 mai: On se rapproche de plus en plus d’un Twitter libre et sans la contrainte technique des 140 caractères. En installant un petit bout de code sur son site (Moonmoon; en british), on franchit une étape de plus, en agrégeant plusieurs Shaarli sur la même page. Si la suite pouvait être un système de commentaire, ce serait juste parfait. Cliquez sur la photo pour aller directement sur la page…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*